Comment choisir votre tissu ?

0
333

Le tissu est omniprésent dans les habitudes de l’homme depuis très longtemps. Si l’on en croît les créationnistes, le besoin de se vêtir fut le tout premier besoin que l’homme eut à assouvir. Par ailleurs, si on se place d’un point de vue rationaliste, il transparait aussi que le besoin de se vêtir fut l’un des premiers à avoir été assouvis compte tenu du facteur climat. Il va sans dire que les tissus n’ont pas été le premier choix des êtres humains pour se vêtir compte tenu de la complexité du processus d’obtention du tissu en lui-même puis de celle de sa transformation en vêtement. Comme tout ce que l’homme touche, les moyens et les matériaux nécessaires pour assouvir le besoin de se vêtir ont évolué au fil du temps. Aujourd’hui, le besoin de se vêtir en lui-même n’est plus un défi. Il a été relégué au second rang par le besoin d’élégance. Le phénomène connu sous le nom de mode depuis quelques siècles déjà et qui fait office de loi dans le domaine du vestimentaire ne sanctionne pas la surface du corps qu’un vêtement couvre, mais plutôt l’allure qu’elle donne à son porteur et aussi son adéquation avec les codes et tendances du moment. Et une des principales armes à votre disposition pour relever ce défi de tous les instants est le tissu, matière première de la quasi-intégralité des vêtements.

Quelles sont les différences entre les tissus ?

La plupart des gens ne voient le tissu qu’à travers le produit fini dont il est le composant principal. En d’autres termes, la majorité des individus accorderont de la valeur à un tissu si et seulement s’il est utilisé pour un vêtement de marque ou tout autre produit de luxe confectionné par une grande maison. Cependant, la vérité est que tous les tissus ne sont pas égaux. Certains tissus sont supérieurs à d’autres de par leurs propriétés, leur qualité, ou encore le mode d’obtention.

La différence par les propriétés 

Ce qu’il faut d’abord savoir c’est que les tissus n’ont pas tous la même fonction. De la même manière que certains tissus sont faits avec des matériaux qui tiennent le corps chaud, d’autres sont faits avec des matériaux qui favorisent la circulation du vent. À partir de ce fait, vous saurez gré de convenir que certains tissus procurent une sensation de douceur et de bien-être au corps que d’autres ne procurent pas. C’est de cela qu’il s’agit lorsqu’on parle de différence par les propriétés des tissus.

La différence par la qualité 

Quand on parle de qualité, la plupart des gens entendent résistance. Cependant, le concept de qualité d’un tissu va bien au-delà de sa simple résistance. En effet, bien que la résistance d’un tissu témoigne en temps normal de sa bonne qualité, c’est cependant très souvent le contraire. Les tissus d’une résistance supérieure sont souvent rigides, donc difficiles à manipuler et de ce fait, qualifiés de basse qualité. Quand on parle de tissu, la qualité est donc mesurée au rapport entre la malléabilité de celui-ci, sa résistance et sa capacité d’absorption. Il faut donc savoir reconnaitre et utiliser des tissus de bonne qualité pour se démarquer.

La différence par le mode d’obtention 

À ce niveau, il faut d’abord savoir que les tissus sont obtenus à base de textile. Pour comprendre la différence par le mode d’obtention, il est important de savoir que le textile est un matériau susceptible d’être tissé ou tricoté. Il désigne un matériau qui peut se diviser en fibres ou en fils textiles. Le coton, le lin, la laine en sont quelques exemples. À ces matières naturelles s’ajoutent aujourd’hui les fibres synthétiques grâce aux nouvelles techniques découvertes par l’homme. S’il est tissé, le textile forme un tissu. Dans le cas contraire, il forme une étoffe servant à rembourrer et orner. Aujourd’hui, on trouve des tissus formés par pressage ou agglomération de textile, une extension technique moderne aboutissant à l’expression contradictoire « tissu non-tissé ». On distingue deux grandes classes de textiles :

  • Textiles traditionnels : textiles pour lesquels on porte l’attention sur l’apparence et le confort. Il s’agit surtout du domaine de la mode, souvent du vêtement, mais aussi de l’ameublement (draps, tentures, rideaux, nappes, serviettes, tapisseries).
  • Textiles techniques : sont classés dans cette catégorie tout textile pour lequel importent les caractéristiques mécaniques, chimiques, physico-chimiques et ayant une application technique : géotextile, textile médical, matériaux composites à renfort textile.

Les tissus selon leurs usages

Comme cela transparait clairement depuis le début de cet article, les tissus n’ont pas la même qualité ni la même fonction d’ailleurs. Depuis très longtemps, certains tissus de par leurs propriétés sont affectés à l’usage des plus nanties et des grandes personnalités. Aujourd’hui encore cette tendance est toujours de mise, car, porter ce qui se fait de mieux en matière de vêtement nécessite une certaine aisance financière dont très peu de personnes autour du globe peuvent se vanter. Cela étant dit, il existe une quantité faramineuse de tissus différents. Nous ne pourrons pas les énumérer tous, mais voici une liste de quelques-uns parmi les plus employés et les usages qui en sont faits.

  • La toile Aïda

C’est un tissu manufacturé. Cette petite merveille est souvent utilisée pour faire les broderies. Autrefois, elle était utilisée pour confectionner des ornements sur des vêtements et d’autres articles destinés à la royauté. D’un point de vue technique, la toile Aïda n’est pas une toile de celle avec laquelle on peut créer des vêtements entiers, mais plutôt une petite œuvre qui crée une grille avec de petits orifices qui facilitent la broderie.

  • La soie

Brillant, Purple, Soie, Redevance, Prestigieux, Froissé
La soie a une texture douce qui n’est pas glissante, contrairement à de nombreuses fibres synthétiques. C’est aussi l’une des fibres naturelles les plus fortes, mais qui perd une grande partie de sa force lorsqu’elle est mouillée. La soie a été pendant très longtemps un luxe réservé aux plus nanties des nanties. Elle tire sa gloire de sa douceur et de sa résistance. Un exemple de la résistance exceptionnelle de la soie est démontrée par la récupération en 1840 de vêtements en soie d’une épave de 1782 : « L’article le plus durable trouvé a été la soie ; car, outre des morceaux de manteaux et de dentelles, on récupéra une paire de culottes en satin noir, et un grand gilet en satin, dont la soie était parfaite, mais la doublure complètement disparue… Aucune robe de laine n’a encore été trouvée ». Aujourd’hui encore la soie est un tissu qui sert à la confection de parures dont la valeur n’a d’égale que la résistance.

  • Le satin

Le satin est l’une des textures les plus agréables à regarder. C’est aussi une des trois armures principales utilisées dans le tissage. Elle fait aussi partie de ces tissus qui procurent une sensation unique au contact de la peau

  • La laine d’alpaga

C’est une fibre de très haut de gamme, plus douce, plus chaude, plus résistante et plus légère que la laine de mouton. Comme son nom l’indique, elle est obtenue à partir des poils de l’alpaga. Elle peut être utilisée pour confectionner des vêtements pour tenir chaud pendant l’hiver.

  • Le Buckram

En parlant de tissu rigide et de basse qualité, le Buckram est une étoffe rigide fine qui est utilisée en reliure pour couvrir les livres. C’est un textile généralement à base de coton et plus rarement de lin, dont la texture a été rigidifiée par un trempage de nitrocellulose. Il est apparenté au Bougran, toile de doublure vestimentaire originaire de Boukhara. C’est d’ailleurs de ce dernier qu’il tire son nom.

  • Le coton

Nous ne pouvons faire cette liste sans parler de la plus célèbre des fibres ; le coton. Le coton est une fibre végétale qui entoure les graines des cotonniers. La fibre de coton, presque constituée de cellulose pure, est généralement transformée en fil qui est tissé pour fabriquer des tissus. Le coton est la fibre naturelle la plus produite dans le monde. Les usages du coton sont multiples et c’est d’ailleurs cela qui fait tout son charme. On peut l’utiliser pour faire des fils mats ou brillants, tisser des étoffes très différentes suivant la taille et la torsion des fils employés, fabriquer de nombreux articles de sous-vêtements, pour les T-shirts, les pulls, etc., pour l’homme, la femme et l’enfant, fabriquer des ganses, tresses, galons et franges et bien plus encore.

Quelques astuces

Comme vous avez pu le remarquer, certains vêtements peuvent être plus utiles que d’autres en fonction de l’environnement et de la matière avec laquelle ils ont été confectionnés. Ainsi, en hiver, il est plus judicieux de préférer de la laine épaisse à la soie afin de se protéger des petits coups de froid. De même, en période de chaleur, le meilleur des choix vestimentaires serait de porter des vêtements fins comme de la soie, du lin ou du nylon pour permettre une bonne circulation de l’air sur votre corps. Par ailleurs, pour s’assurer de trouver des tissus de bonne qualité, il est important de se tourner vers les professionnels et de se renseigner correctement. Et si vous avez besoin de tissus pour des occasions particulières, n’hésitez donc pas à vous faire plaisir tout en prenant en compte votre budget bien évidemment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here