Permis d’exploitation, tremplin pour les entrepreneurs de la mode

0
125

Le secteur de la mode est en constante évolution et offre de nombreuses opportunités aux créateurs et entrepreneurs. Pour réussir dans ce domaine, il est essentiel de développer des compétences variées. Parmi celles-ci figure le permis d’exploitation, une exigence légale pour certaines activités telles que les débits de boissons et restaurants. Dans cet article, nous allons découvrir comment bénéficier gratuitement de cette formation permis d’exploitation gratuite et ainsi faciliter le développement de son entreprise.

Pourquoi obtenir un permis d’exploitation ?

Le permis d’exploitation est obligatoire pour toute personne souhaitant ouvrir un débit de boissons à consommer sur place (bar, café) ou un restaurant proposant de l’alcool à la vente, y compris les brasseries et pizzerias. Il atteste que le gérant possède toutes les connaissances requises pour respecter les obligations légales et réglementaires qui lui incomberont durant l’exploitation de son établissement.

Suivre une formation permis d’exploitation gratuite représente donc un atout majeur pour quelconque entrepreneur de la mode souhaitant diversifier son activité et accroître son chiffre d’affaires avec notamment :

  • Une meilleure maîtrise des risques légaux, grâce à la connaissance des règles et contraintes en matière d’hygiène, de sécurité et de respect du voisinage.
  • L’accès à un réseau professionnel dans le secteur de la restauration et des débits de boissons, facilitant les échanges et partenariats avec d’autres enseignes et fournisseurs.
  • Une meilleure attractivité aux yeux des clients qui apprécient les lieux éclectiques où ils peuvent allier shopping et détente autour d’un verre ou d’un repas, notamment lors d’événements spéciaux organisés par la marque.

Qu’apprend t-on durant cette formation ?

D’une durée de 20 heures réparties sur trois jours, la formation au permis d’exploitation aborde plusieurs thèmes indispensables pour assurer la bonne gestion d’un restaurant ou débit de boissons. Parmi eux :

  1. La réglementation applicable : droits et obligations liés à l’ouverture et la fermeture de l’établissement, licences et autorisations nécessaires, conditions de vente et de consommation des boissons alcoolisées, etc.
  2. L’aspect sanitaire : normes et règles à respecter concernant l’hygiène alimentaire, la conservation des denrées, la lutte contre les nuisibles, etc.
  3. Le respect de l’ordre public : responsabilités civile et pénale du gérant, prévention de la violence et des troubles à l’intérieur et aux abords de l’établissement, gestion des nuisances sonores, protection des mineurs et des personnes vulnérables face à l’alcool, etc.
  4. La gestion de l’établissement : élaboration des menus, organisation du service, relations avec les fournisseurs, recrutement et gestion du personnel, sécurité incendie, accueil des clients en situation de handicap, etc.

À l’issue de la formation, un examen permet d’obtenir le permis d’exploitation, valable pour une durée de 10 ans. Passé ce délai, il sera nécessaire de suivre un stage de remise à niveau pour renouveler son précieux sésame.

Comment profiter gratuitement de cette opportunité ?

Sachez qu’il est possible d’accéder à cette formation sans avoir à débourser un centime ! En effet, plusieurs organismes proposent des formations financées par l’État ou les régions. Toutefois, il faut être conscient que les places sont limitées et que les critères d’éligibilité varient selon les subventions accordées. Il convient donc de se renseigner rapidement auprès des centres agréés et choisir le programme qui correspond le mieux à ses besoins et contraintes.

Trouver le bon organisme de formation

Pour optimiser vos chances d’obtenir une place gratuite dans une formation au permis d’exploitation, commencez par identifier les écoles et centres de formation agréés dans votre région. Vous pouvez consulter à cet effet :

  • Le site internet de la préfecture du département où vous souhaitez suivre la formation. Vous y trouverez une liste des organismes agréés pour dispenser le permis d’exploitation.
  • Les sites web des chambres de commerce et d’industrie (CCI) qui proposent régulièrement ce type de formations à leur catalogue et disposent parfois d’un financement spécifique.

S’informer sur les financements disponibles

Renseignez-vous auprès des organismes de formation que vous avez identifiés, concernant les différents dispositifs de financement auxquels ils adhèrent. Certains centres pourront ainsi profiter :

  • D’aides publiques, telles que le Fonds Social Européen (FSE) ou les subventions allouées par les conseils régionaux. Leurs critères d’éligibilité sont souvent liés au profil du stagiaire (demandeur d’emploi, bénéficiaire du RSA, etc.) ou au secteur d’activité de l’entreprise concernée.
  • Des contributions de l’État : dans le cadre du plan France Relance (2020-2022), le gouvernement a mis en place un programme baptisé « transition numérique et écologique ». Ce dernier vise notamment à soutenir la création et la relance d’entreprises innovantes et à favoriser la reconversion professionnelle, grâce à un financement à 100 % des formations éligibles.
  • De votre compte personnel de formation (CPF). Selon votre situation actuelle d’activité professionnelle, vous pouvez disposer de droits acquis pour suivre divers formations.

Restez à l’affût des opportunités et n’hésitez pas à postuler rapidement dès que vous en découvrez une qui correspond à vos attentes. Gardez à l’esprit qu’une formation au permis d’exploitation gratuite est un véritable tremplin pour votre entreprise dans le secteur de la mode, aussi bien du point de vue légal, professionnel que commercial.