S’habiller pour aller travailler : quelles tenues privilégier ?

0
1379

L’habillement pour aller travailler ne se rapporte pas qu’au style et à la mode. Il s’agit très souvent d’une question de code vestimentaire conventionnel. On peut donc s’habiller au regard du poste que l’on occupe, des personnes avec lesquelles on aura à interagir et du style de vêtement exigé par l’entreprise. Certains modèles de vêtements sont particulièrement passe-partout, toujours chic et corrects, comme c’est le cas du tailleur pour femme, tandis que d’autres sont à choisir sans faire d’erreur.

L’habillement fonction du cadre professionnel

Les conseils au sujet de la tenue de travail à adopter peuvent être davantage personnalisés lorsque l’on connaît le cadre professionnel dans lequel il faudra évoluer. Certaines entreprises exigent en effet qu’un certain code vestimentaire soit respecté, tandis que d’autres laissent à leurs employés le libre choix de leur tenue professionnelle. Pour les lieux de travail où un uniforme est défini à l’avance, la question ne se pose plus. L’habit devient ainsi un outil de travail à part entière, utile pour la mission qui est confiée (hôtesse de l’air, serveuse, vendeuse en magasin). Dans ce cas de figure, il faut donc juste porter l’uniforme et faire en sorte d’en posséder plusieurs modèles. 

Les règles vestimentaires dans une startup sont en général moins strictes. Ceci, pour ne pas dire que l’accent n’est pas vraiment mis sur ce que l’on porte, mais plutôt sur le fait que tout le monde soit à l’aise au travail. En t-shirt, en jeans ou en sweat, certaines sociétés d’informatique ou du numérique donnent ainsi plus d’importance à la productivité qu’à l’apparence de leurs collaborateurs. Dans ces conditions, on peut donc se sentir libre de trouver son propre style, même si celui-ci n’est pas censé être trop décontracté.

Dans une banque, une entreprise immobilière ou une multinationale, la réalité est toute autre. Les agents doivent se mettre sur leur trente-et-un, et ceci pratiquement tous les jours, car cela reflète l’image sérieuse et carrée que doit renvoyer une telle entreprise. Le tailleur chic avec le pantalon classique ou la jupe, la chemise ou le chemisier blanc ne manqueront donc pas d’être très souvent sollicités.

L’importance du respect du  code vestimentaire au lieu de travail

La façon de se vêtir au travail est importante, car elle dénote aussi la personnalité de l’employée ; elle renvoie une certaine image aux collègues ainsi qu’aux collaborateurs de l’entreprise avec lesquels il faudra interagir. 

Le code vestimentaire, qu’il soit clairement déterminé ou non, doit donc s’accorder le mieux possible à l’environnement de travail. Pour y arriver, il faudra parfois poser des questions dès le moment de l’entretien d’embauche pour savoir si oui ou non un tel code est prédéfini. L’autre option revient à savoir observer ou à se renseigner quant au type d’entreprise et au type de services commercialisés pour en tirer le profil d’habillement qui y correspond. 

En règle générale, on peut cependant retenir que le code vestimentaire d’une entreprise n’intègre pratiquement jamais de vêtements trop sexy, trop usés, beaucoup trop colorés ou débraillés

Les choix de base

Même si aucune exigence n’est faite quant à l’habillement sur le lieu de travail, il est bon de savoir se servir des choix de vêtement les plus basiques pour aider à faire bonne impression et avoir un look de femme professionnelle.

Parmi ces choix d’habits non extravagants pour aller travailler, on retrouve :

  • Le haut ou top assez chic et de grande qualité, différent de ce que l’on porterait les week-ends ou pour aller se balader ;
  • Le chemisier pour femme, qui est presque toujours parfaitement adapté au cadre du travail ;
  • Le pantalon classique, celui qui accompagne l’ensemble tailleur avec de préférence les couleurs noire et bleue ;
  • Le jean bleu classique, sans coloris, sans déchirures, sans paillettes ;
  • La jupe crayon, ni trop courte ni trop longue ;
  • La robe droite ayant une certaine prestance, ni moulante ni trop courte et pouvant parfois s’accompagner de collants noirs.

Le tailleur : un grand classique parfait pour le bureau

Intemporel, le tailleur sera toujours à la mode pour aller au bureau.

Il existe des coupes plus classiques que d’autres. Les changements pourront se situer au niveau de la taille de la veste, au  niveau de ses épaules, de son col, de la position des boutons, mais les pantalons peuvent également varier selon les styles et les inspirations.   

Le tailleur pour femme, choisi avec les bonnes dimensions, est toujours tout à fait élégant. Le tout est de savoir choisir la bonne coupe, ou alors de pouvoir créer son propre tailleur pour femme, confectionné sur-mesure.

Lorsqu’on ne sait pas du tout quoi mettre pour paraître stricte et sérieuse, c’est pour un tailleur qu’il faut se décider. Il s’agit d’une tenue qui demeure quoi qu’il en soit assez décontractée : tout dépend du modèle de couture, du type de tissu utilisé et aussi de la couleur. La veste peut être droite, de type blouson ou blazer à taille variable. Il est possible de faire l’alternance entre un pantalon et une jupe, d’un noir ordinaire et classique, bleus, gris ou blancs, ou un tailleur d’un rose très peu voyant.

Le tailleur imprimé est lui aussi de plus en plus apprécié avec une possibilité d’intégrer deux à trois couleurs différentes. La veste d’un tailleur peut également s’accompagner du parfait pantalon en jeans. L’ensemble doit pouvoir se conformer à la morphologie de celle qui le porte, afin d’être assez confortable durant les heures de travail.

Et puisqu’on ne peut parler de tailleur pour femme sans penser à la chemise qui l’accompagnera, il faut aussi trouver la bonne chemise et penser à posséder quelques modèles aux tons blancs.

Varier les styles tout en restant pro

Il est possible d’adopter le tailleur femme comme référence, mais tout en pensant à d’autres types de vêtements qui aideront à changer de style de temps en temps. La jupe pour tailleur peut être alliée à une blouse fine et assez évasée par exemple, ainsi qu’a une veste tranchée si le temps s’y prête.

Sous la veste, on peut penser à un chemisier de bureau élégant à manche courte ou longue. Il s’agit d’un style moderne et très adapté au monde de l’emploi. De même que le chemisier en soie, le pantalon à pinces, la jupe crayon et la jupe portefeuille noire, il y a aussi les tops originaux, simples et de couleur unie.

Les robes adaptées au bureau

Il est utile de s’arrêter un peu sur les robes aptes à aller au bureau, car elles sont particulièrement féminines, et certaines peuvent apporter une touche d’esthétisme réellement exceptionnelle. La robe opaque est parfaite en période de froid. Elle doit avoir l’air naturel et pour cela, tout dépend de la construction du col, des épaules et des manches. Une robe de bon goût pour le bureau n’est pas moulante, mais elle a plutôt cette petite touche qui reflète parfaitement le cadre strict du travail.

Il faut bien savoir choisir la robe de bureau en s’aidant de quelques critères :

  • Avoir la bonne longueur près du genou ;
  • Être sans bretelle avec des manches variables (au ¾, courtes ou longues) ;
  • Être raisonnablement cintrée ;
  • Avoir un col qui ne soit pas profond, en col U ou V selon les modèles.

Généralement, c’est la robe de style fourreau plutôt que la robe portefeuille qui est retrouvée dans les compagnies où le code vestimentaire est le plus strict.

Des accessoires en plus qui donnent de la valeur à l’habillement

Les tenues portées au travail sont davantage mises en valeur lorsqu’elles s’accompagnent des bons accessoires. Les chaussures à porter dépendent de l’habillement que l’on a, par exemple. Les talons hauts et mi-hauts peuvent très bien se marier avec les jupes, les robes, et le tout au regard de la taille de celle qui les porte.

Dans le lieu de travail, l’habitude la plus courante est de porter des chaussures fermées qui ne laissent pas apparaître les orteils. Pour les ballerines (pas trop serrées), les bottines, les escarpins, le noir fait toujours office de couleur de référence. Certaines chaussures pour femme n’ont pas des couleurs uniques. D’autres ont des couleurs et des tons très spéciaux pouvant s’adapter à des vêtements modernes : le rouge bordeaux, la couleur lilas ou le gris bleu, le mélange noir et beige, etc.

Les bijoux sont aussi à même de rehausser la perfection de la tenue de travail. Certains vêtements et types de coiffure seront davantage mis en exergue avec des boucles d’oreilles pendantes, tandis que pour d’autres il faut plutôt des boucles à vis. Le collier convient mieux avec des boucles non pendantes pour faire ressortir de l’élégance, de même que la plupart des parures de style chaînette.

Un sac à main assorti fait également bonne impression, en veillant à toujours posséder des modèles aux couleurs noire, marron et blanche généralement adaptées à tout type de linge.

Après les chaussures et les sacs, il faut aussi penser au côté beauté, puisque sans un soin de l’apparence dans son ensemble, les vêtements pourraient passer inaperçus :

  • Maquillage léger avec rouge à lèvres non excessif, et soulignement fin au-dessus des sourcils ;
  • Coiffure soignée, cheveux rassemblés en chignon ou relâchés ;
  • Vernis à ongles transparent ou d’une couleur peu extravagante ;
  • Parfum féminin, très doux.

Le type d’habits qu’il faut éviter de porter

Il ne peut être question de s’habiller pour aller au bureau comme on le ferait un dimanche matin pour se rendre à la plage ou pour aller faire des emplettes. Qu’il y ait donc un dress code obligatoire dans une entreprise ou que cette question ne soit pas du tout abordée, le principe est le même : certains vêtements ne devraient jamais franchir le pas du lieu de travail. Ceci est surtout vrai si l’on souhaite conserver une image de respectabilité et de sérieux.

Les catégories de style d’habillement à éviter au travail sont donc les suivants :

  • Les t-shirts beaucoup trop grands et ceux flanqués de dessins ou motifs totalement enfantins, d’autres t-shirts plus chics pouvant convenir à un ensemble tailleur ;
  • Les tops du style « cropped top » laissant apparaître le nombril ou le bas du ventre ;
  • Les vêtements extrêmement brillants, perlés ou à paillettes ;
  • Les habits réservés au sport, comme c’est le cas du jogging, du sweatshirt et de tout autre vêtement bon pour la gymnastique ;
  • La robe serrée, laissant voir les moindres contours du corps ;
  • Le legging, les shorts et les fameux jeans déchirés.

Encore une fois, tout dépend du type d’entreprise en présence. Et ce qu’il faut comprendre, c’est aussi que l’habillement dans le lieu de travail n’est pas seulement une question de respect des réglementations de l’entreprise, mais aussi une question de personnalité, voire de respect de soi.

Préparez votre garde-robe pour les différentes saisons

Selon qu’il fait très chaud, très froid ou que l’on soit confronté à un climat de mi-saison, l’habillement au bureau peut changer considérablement. Il est donc bon de prévoir différents types de vêtements pour s’habiller de façon professionnelle, voire assez chic, quelle que soit la saison actuelle ou à venir. 

Le style hivernal

L’hiver est le moment approprié pour faire des superpositions de vêtements. Un chemisier pourra donc parfaitement bien s’intégrer dans un débardeur en coton, sur un style très féminin. Par-dessus les « petits » habits, peut se mettre un manteau, une parka très féminine ou un caban. Un tri facile sera fait en fonction de ce qui est porté en dessous.

Les pulls sont à l’hiver ce que les fins débardeurs sont à l’été ; on ne peut donc pas les négliger. Le pull en cachemire est un des indispensables à posséder dans sa garde-robe.

Les habits d’été pour aller travailler

Lorsqu’il fait chaud et que ce n’est pas encore l’heure d’aller en vacance, il est utile de persévérer dans ses choix vestimentaires et de ne pas se laisser aller. La première chose à laquelle il est bon de penser, c’est la matière dans laquelle sont confectionnés les vêtements. En été, il faut du lin, du coton, autant de tissus agréables au toucher et donc agréables aussi pour la peau.

Les textures trop synthétiques et les habits un peu trop près du corps favoriseront quant à eux la transpiration, et par suite l’inconfort au travail. Il faut penser au débardeur, aux chemisiers légers et aérés, au top bien ample et non décolleté à l’extrême.

Les robes, les jupes d’été, les combinaisons aérées, les larges pantalons sont aussi parfaits pour bien passer la saison au bureau, en toute élégance.

Les accessoires pour l’automne et le printemps

En Automne, certains adoptent la veste sans manche assez longue et pincée qui, portée avec le pantalon ample qu’il lui faut, sera d’une grande aide. Pour ceux qui aiment le style plus classique, l’imprimé floral fera certainement une excellente alternative en plus d’une écharpe à couleur unie, au moment où les températures seront assez basses.

Le tailleur est bien indiqué en hiver, mais également au printemps. Il est élégant en tout temps, donne un air très soigné sur soi et reflète le mode vestimentaire attendu sur le lieu de travail. Au printemps, les employés de bureau peuvent encore utiliser leurs vestes, garder les pantalons lourds, ainsi que les écharpes.

Chacun est libre d’adapter son style au temps qu’il fait, et lorsque les températures sont élevées, il faut surtout penser à être bien couvert. Il est possible de choisir différents types de vêtements qui reflètent le code vestimentaire requis, avec une préférence portée sur le tailleur. Enfin, l’environnement de travail est généralement un espace partagé, ce qui mène à devoir adopter un style vestimentaire correct afin de montrer de la crédibilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here